Il existe beaucoup de confusions entre les différents métiers de l’accompagnement. Comment trouver un bon thérapeute en hypnose ericksonienne ? Doit-il être psychothérapeute ou psychologue, doit-il être un professionnel de santé ? Les métiers de l’hypnose ne sont pas réglementés pour le moment mais il est assez simple de s’y retrouver.

Quelques définitions pour comprendre le contexte

Hypnothérapeute

Il s’agit tout simplement d’une personne qui utilise l’hypnose dans le cadre de thérapies brèves, souvent en cabinet. Cette définition concerne tous les types d’hypnose à vocation thérapeutique : hypnose ericksonienne, elmanienne, moderne etc…

Rien à voir avec l’hypnose de spectacle même si les clichés ont la vie dure.

Hypnose ericksonienne

L’hypnose ericksonienne est une forme d’hypnose utilisée dans les thérapies brèves. Elle porte ce nom car elle est issue de la pratique du Dr Milton Erickson.

Au cours du XXe siècle, Milton Erickson a révolutionné le monde de la thérapie et surtout celui de l’hypnose en développant une forme d’accompagnement centré sur le patient et surtout qui s’adapte à chaque personne, à chaque problématique.

C’est ce type d’approche qui est pratiquée dans notre cabinet d’hypnose de l’Oise.

L’hypnotiseur doit-il être avec un psychothérapeute ?

Psychologue, un métier réglementé

Depuis 2010, l’utilisation du terme psychothérapeute, psychologue ou psychothérapie sont strictement encadrés. Pour pouvoir les utiliser, il faut être titulaire d’un diplôme qui permet l’utilisation de ces titres : voir la loi 2004-806 et les décrets associés.

Le cadre de la pratique de cette discipline est donc réglementé et stricte, ce qui n’est pas le cas de l’hypnothérapie.

Hypnothérapeute en hypnose ericksonienne, pas de cadre légal

L’hypnose ericksonienne, bien qu’elle fasse partie des outils d’accompagnement psychologique, n’est encadrée par aucune loi.

Une séance d’hypnose ne rentre pas non plus dans le cadre de la réglementation sur la psychothérapie. D’ailleurs, en allant voir un hypnotiseur, vous serez considéré comme un client et non comme un patient.

Il n’y a donc pas d’amalgame, la différence est claire. Seul les métiers de psychologue ou de psychiatre sont encadré par la loi. L’hypnose n’en fait pas partie et n’est pas réglementée.

Par conséquent, il existe différentes cas concernant les praticiens en hypnose ericksonienne :

  • des psychologues qui ne sont pas hypnotiseurs
  • des psychologues qui sont aussi hypnotiseurs
  • des hypnotiseurs qui ne sont pas psychologue

En fait, c’est comme les ostéopathes à une époque, n’importe qui peut s’autoproclamer hypnothérapeute.

Pour autant, l’hypnose est une discipline très particulière et pointue. Elle s’avère aussi très efficace quand elle est bien employée.

En synthèse, psychothérapie et hypnothérapie sont deux approches différentes même si les deux sont des métiers d’accompagnement. En général, on classe l’hypnose dans les thérapies brèves (quelques séances suffisent) alors que les thérapies classiques sont souvent beaucoup plus longues.

L’hypnotiseur doit-il être médecin ?

Le monde médical fait du lobbying pour que l’hypnose ericksonienne ne soit utilisée que par les professionnels de la santé.

Actuellement, il n’existe aucune loi qui impose que l’hypnothérapeute soit un professionnel de santé.

De mon point de vue, il n’existe d’ailleurs aucun argument valable qui permet de justifier que l’hypnothérapie soit pratiquée par des médecins.

De la même manière qu’un psychologue n’est pas un médecin, un hypnothérapeute n’a pas besoin d’être médecin. Le même raisonnement est valable pour les ostéopathes.

D’ailleurs, je pense que le cas de l’hypnose ressemble beaucoup à ce qu’a vécu l’ostéopathie il y a une dizaine d’année.

Il me semble nécessaire, même impératif de reconnaître l’hypnose ericksonienne comme une discipline à part entière. Ceci est important pour que la pratique soit encadrée et ainsi d’avoir un certain niveau de formation et d’exigence pour être reconnu comme praticien en hypnose ericksonienne.

Ensuite, libre à chaque praticien de faire plusieurs spécialités s’il le souhaite. L’hypnose fait partie des thérapies brèves, elle est trop différente de la psychothérapie pour qu’elle soit mise dans le même cadre.

Trouver un thérapeute de qualité en hypnose ericksonienne

De nombreux hypnothérapeutes ne sont ni médecin ni psychologue.

On trouve dans cette catégorie beaucoup de thérapeutes efficaces. A l’inverse, on trouve aussi des professionnels de santé ou des psychologue qui font de l’hypnose de manière très maladroite.

Alors, comment trouver un bon praticien pour des séances en toute quiétude ?

Pour trouver un hypnopraticien sérieux, il faut s’en référer à son diplôme et à sa formation (aussi à sa réputation). Certaines écoles, comme l’ARCHE, sont très exigeantes et s’assurent que le praticien a le niveau requis avant d’être diplômé.

De plus en plus d’hypnotiseurs sorties de cette école sont d’ailleurs reconnus par le monde de la santé et des neurosciences.

Il existe aussi d’autres écoles connus et plutôt bonne comme l’IFHE même si elles semblent moins exigeantes.

Pour trouver un thérapeute issu de l’ARCHE, l’école met à disposition un annuaire.

Après, il y aura le ressenti face au thérapeute. Il y a que vous qui pouvez en juger, donc faite le test d’une séance d’hypnose ericksonienne, vous verrez bien.