Hypnose ericksonienne, cette mention est affichée sur la plupart des sites d’hypnose mais savez-vous vraiment ce que c’est ? Au fil du temps, cette pratique a de plus en plus de courant différent même s’il est difficile de les distinguer. Elle devient de plus en plus synonyme d’hypnose thérapeutique.

Définition

Premier point crucial, l’hypnose ericksonienne est orienté vers la thérapie et n’a rien à voir avec le spectacle.

Cette forme d’hypnose est surtout pratiquée en cabinet avec une suivi sur quelques séances.

Elle est issue du travail remarquable du Dr Milton Erickson. Il s’est à la fois inspiré de ses prédécesseurs mais aussi d’autres disciplines. Il a poussé sa pratique avec une finesse extraordinaire à la fois au niveau rhétorique et au niveau stratégique. C’était un thérapeute d’exception qui considérait que chaque patient était unique. Par conséquent, il avait pour objectif de toujours amener une solution adéquate donc unique à chaque individu.

De nos jours, la mention « ericksonienne » a perdu son sens. Elle est surtout synonyme d’hypnose thérapeutique. Il existe de nombreuses variantes, avec des niveau de transe plus ou moins profond.

La séance

La plupart des séances durent environ une heure, quelque soit le cabinet. Le tarif varie de 60€ à 120€ selon la ville et selon la réputation du praticien.

Globalement, le suivi se fait sur plusieurs rendez-vous même s’il reste relativement bref. Dans notre cabinet d »hypnothérapie dans l’Oise, on constate une moyenne de 3 à 6 séances.

Chaque rendez-vous se découpe en général en deux parties. La première est consacrée à un échange entre l’hypnotiseur et le client. Ensuite, la deuxième partie laisse place à la transe formelle. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter l’article dédié au déroulement d’une séance d’hypnose.

L’hypnose travaille principalement avec l’inconscient de la personne. Cependant, contrairement aux idées reçues, le conscience du client reste malgré tout présente même si elle est moins active.

La stratégie est l’un des points essentiels. Le but est de trouver chez le client les ressources les plus importantes qui l’aideront à atteindre son but. Erickon lui même était à la fois un fin stratège.

En plus d’être particulièrement hypnotique, il avait une excellente maîtrise de la langue Anglais ce qui l’aidait à avoir une rhétorique très pointu. Enfin, c’était un travailler acharné, il s’inspirait de tous les travaux et toutes les pratiques qu’il pouvait étudier. Sa méthode est principalement utilisationnelle.

Quelles sont les applications

Les applications sont très nombreuses. En fait, tout ce qui touche la psyché peut être géré avec l’hypnose. Seule les problèmes médicaux (maladie mental ou physique) ne sont pas pris en charge par un hypnotiseur non médecin.

Voici une liste non exhaustive des applications possibles :

  • les émotions : colère, tristesse, stress, anxiété, déprime
  • les comportements : addictions, TOC
  • les étapes de vies : deuil, changement de travail, séparation, divorce
  • les perceptions : concentration, douleur

Trouver un bon hypnothérapeute

Il s’agit surtout de trouver un thérapeute en hypnose ericksonienne qui vous correspond. D’abord, veillez à ce que le praticien suive un code de déontologie et qu’il soit correctement formé. Il existe des écoles très réputée. Par exemple, on peut citer l’Arche et l’IFHE, les deux plus gros centres de formation en France.

Ensuite, le bouche à oreiller est essentiel. On a toujours un ami d’un ami qui connait l’hypnotiseur.

Enfin, il semble que le « feeling » soit le plus important. Vous allez vous confier sur des pans entier de votre vie, il est indispensable de vous sentir à l’aise avec la personne qui va vous accompagner.