Dans cet article, le site du cabinet d’hypnose de l’Oise laisse la parole à un hypnothérapeute de qualité, rencontré par Alexandre Marteau lors d’une formation à l’Arche : Maximilien Carlier.

Il exerce actuellement dans son cabinet d’hypnose à Saint-Estève près de Perpignan.

L’activité du praticien en hypnose telle que je la perçois, par Maximilien Carlier.

Sommaire :

  • Qui suis-je et comment j’ai rencontré Alexandre Marteau
  • L’activité de praticien en hypnose, tel que je la perçoit
  • Quelle histoire m’a fait devenir praticien en hypnose
  • Le projet qui me guide au quotidien

Qui suis-je et comment j’ai rencontré Alexandre

Pour commencer, permettez moi de me présenter, je m’appelle Maximilien Carlier. Je suis né en 1990, je suis praticien en hypnose Ericksonienne et, au moment où j’écris ces lignes, je suis en 2nd année de formation en acupuncture traditionnelle chinoise.

Je suis originaire de Lille et j’habite actuellement dans la région de Perpignan. En fait, c’est durant une formation en hypnose à l’A.R.C.H.E (Académie de Recherche et de Connaissance en Hypnose Ericksonienne) que nous nous sommes rencontré avec Alexandre Marteau et que nous avons sympathisé.

Comment je vois l’activité d’hypnotiseur

Avant de parler de ma vision du praticien en hypnose, je vais brièvement définir ce que représente l’hypnose de mon point de vue.
Et justement, je crois que l’hypnose est un point de vue, une façon de percevoir le monde qui rend accessible certaines dimensions de l’esprit humain.

En fait je crois que par ce que l’hypnose est un mot abstrait, qui peut être définie selon une grande quantité de définition, elle permet d’ouvrir le champ des possibles car on ne sait pas jusqu’où cela peut aller.
L’hypnose semble être une sensation, un processus dans notre corps, une conscience dans l’inconscient.

Et c’est bien de cette manière que je conçois le rôle du praticien. Comme une personne qui sait séduire la curiosité intellectuelle avec des principes abstraits afin de guider une personne, lors de sa pratique pour qu’elle dépasse des difficultés.

Toujours de mon point de vue, je dirais que l’art de l’hypnotiseur s’articule en plusieurs point qui sont :

-L’art de la suggestion sous toute ses formes
-Une curiosité infinie des êtres et du monde
-La justesse du comportement
-La souplesse de la perception
-Un lien profond avec ses émotions
-La passion pour sa propre exploration a travers l’auto-hypnose

Lorsque ces points font parties intégrante de l’hypnotiseur, il n’y a plus de place pour l’hésitation, c’est l’action et le savoir être qui prédomine.

Ainsi, un praticien en hypnose est un accompagnant. Une personne qui a une raison être à un moment donné, dans la vie d’une personne, pour l’accompagner à traverser une période de sa vie et vivre un changement.

Le praticien est alors celui qu’il faut pour la personne qui vient consulter, il s’adapte à toutes les situations, et son objectif est de faire en sorte qu’une personne mobilise ses ressources pour atteindre son propre objectif.

Le fait que l’hypnose ne soit pas clairement définie dans l’esprit des gens fait que parfois, ils peuvent avoir du mal à se rendre compte du potentiel de l’hypnose, du moment où cela peut les aider et ce que ça peut leurs apporter.
L’hypnose Ericksonienne fait d’agir sur les représentations psychologique, physiologiques et de construire un individu pour atteindre ses objectifs.

Il s’agit de vivre une expérience qui va transformer la subjectivité d’une personne, afin qu’elle opte pour des choix différents dans ses réactions comportementales.

Et tout ce processus de changement est comme une roue qui a besoin d’un élan pour tourner, et cet élan c’est les émotions !

Les émotions permettent à une personne d’aller d’un mode de fonctionnement à un autre, comme si ces émotions étaient un stade de transition afin qu’une personne passe d’un comportement à un autre.

Et c’est évident quelque part, qui aurait envie de changer ses habitudes s’il ne ressentait rien lorsque l’idée du changement ne lui fait ni chaud ni froid ?

C’est pourquoi, le désir, la volonté, la valeur, l’émotion forte sont autant d’éléments indispensable lorsqu’une personne suit une thérapie en hypnose Ericksonienne.

Dans ma pratique, je m’efforce de présenter les choses à mes patients de la manière suivante :

L’hypnose seule est une coquille vide, et c’est votre façon d’empoigner l’opportunité qui s’y rattache et de vivre intensément l’expérience hypnotique qui va lui insuffler tout son pouvoir.

Il est important qu’une personne sache qu’elle a une responsabilité dans son changement.

L’hypnose c’est aussi la communication, une manière originale de présenter les choses sous différentes coutures pour en changer la signification.

Cette finesse d’esprit permet de s’apercevoir qu’il y a toujours de multiples façon de regarder les choses, et que lorsque l’on décide d’accepter un nouveau regard, cela permet de prendre du recule et de disposer de plus de choix à l’avenir pour satisfaire un besoin.

L’hypnose existe depuis des temps lointains, depuis les conteurs d’histoires aux cérémonies de peuples variés aux quatre coins de la planète.
Et aujourd’hui, je pense que l’hypnose est une manière d’apporter à notre société, plus de liberté, plus de choix, un regard nouveau sur sa propre vie.

Comment j’en suis arrivé à devenir praticien

Vous savez à présent que je suis praticien en hypnose Ericksonienne et, si vous n’avez pas sauté de ligne en lisant cet article, que je suis actuellement étudiant en acupuncture.

Mais comme vous vous en doutait, cela n’a pas toujours été le cas.

Je suis originaire de Lille, dans le nord de la France, et j’ai fait des études d’art en Belgique à partir de l’age de 17 ans. Je suis devenu designer de mobilier au terme de mes études.

J’avais envie d’apporter un maximum de valeur aux gens, de me rendre utile seulement, mis à part mes compétences artistiques, j’avais bien peu de connaissances sur le monde qui m’entoure et sur le moyen de parvenir à mes fins.

Je me suis dit que les objets sont un moyen d’impacter la vie des gens, de passer un message, de s’exprimer et de se découvrir en même temps. En fait, je cherchais l’hypnose, sans savoir ce que c’était.

En effet, mon mémoire de fin d’étude je l’ai appelé « le comportement humain, face à l’objet ». La curiosité sur le fonctionnement de l’humain était déjà très présente.

Après mes études, j’ai alors décidé de me lancer comme concepteur-réalisateur de projet et de mobilier.

Après un an et demi à donner tout ce que j’avais pour équilibrer ma vie entre, réalisation de projets à l’atelier, trouver ses clients et tout ce qui fait les joies d’en auto-entrepreneur, j’ai compris que j’avais intérêt à développer ma communication et que cela irait bien au delà de ma profession, et que l’utilité sera validée tout le long de la vie.

J’ai commencé par un livre en PNL qui est arrivé dans mes mains, un peu par hasard, c’était le livre « pouvoir illimité » d’Anthony Robbins.
Et dès les premières pages, c’était l’éruption volcanique dans ma tête.

J’avais entre les mains la science que j’avais toujours cherché sans pouvoir la nommée, avec un savoir qui peut se transmettre et s’expérimenter avec de nombreux exercices.

J’ai lu ce livre autant de fois que nécessaire et je n’étais vraiment pas un grand lecteur à l’époque. J’ai du le lire au moins 7 fois d’affilé, en faisant des résumés, en inventant des exercices, en essayant tout ce qui se trouvait dans ce livre a chaque fois que l’occasion se présentait et les résultats étaient là.

J’ai réussi à effectuer bon nombre de changements sur mes propres comportements, j’ai décupler ma motivation, j’avais des idées nouvelles, une nouvelle énergie, c’était extraordinaire.

Je me suis mis à dépenser tout ce que j’avais pour acheter des livres en développement personnel et en PNL. Par contre, j’étais fumeur à l’époque, et je n’arrivais pas me débarrasser de ce comportement que je jugeais inutile.
En regardant les différentes solutions existantes, j’ai vu que l’hypnose avait bonne réputation, j’ai pris un rendez-vous et en une séance, j’avais été débarrasser d’un comportement que je portais depuis des années.

Après un échange avec l’hypnothérapeute, je me montre très intéressé par sa pratique et lui pose plein de questions auxquelles il se fait une joie de me répondre.

Nouveau choc, l’idée suivant me traverse l’esprit :
« N’y a-t-il pas autre chose, dans ta vie, que tu peux changer alors que tu as l’impression que tu ne peux pas ? »

C’est à ce moment que j’ai décidé de me former à l’hypnose Ericksonienne et d’apporter à d’autres personnes ce que l’hypnose m’a apporté.
J’ai décidé alors d’étendre mes connaissances en énergétiques par la suite pour avoir une palette plus vaste et pouvoir agir sur de nombreux problèmes.

5) Le projet qui me guide au quotidien

J’ai la conviction que le 21ième siècle est début d’une formidable aventure et que nos modes de vie vont probablement évoluer dans le bon sens au fur et à mesure que le temps passe.

Aujourd’hui, à l’ère de l’information, une personne dispose de choix pour effectuer sa vie, peut être trop parfois, mais ce choix lui permet de prendre ses décisions et de vivre sa vie.

Il y a quelques décennies, vous deviez, étudier, travailler car vous aviez votre famille à nourrir et vous le faisiez sans vous demander ce que vous vouliez vraiment dans la vie, pour la plupart.

Aujourd’hui, une personne peut vivre plusieurs fois la vie de ses ancêtres en terme d’expériences, car tout est plus accessible.

Mais qu’en est-il de l’équilibre, entre toutes ses possibilités de choix et d’actions dans la vie ?

Nous passons énormément de temps à faire tout un tas de choses, et nous ignorons comment produire des changements à l’intérieur de nous-même, alors que les moyens d’y parvenir sont présents depuis déjà longtemps et ne cessent de se peaufiner avec les années.

Un enfant sait se servir de la technologie omniprésente autour de lui, mais ils n’ont pas tous l’explication de comment ça fonctionne à l’intérieur d’eux même.
On demande aux gens d’apprendre des choses, sans leur apprendre à apprendre, ce qui selon moi est une qualité vous fera économiser un temps précieux, tout au long de votre vie.

C’est pourquoi, au delà de l’accompagnement en séance d’hypnose, en consultations en acupuncture, j’ai le besoin de partager ces connaissances pour apporter tous les outils nécessaires a ceux qui s’y intéresse pour effectuer des changements en eux, pour comprendre les mouvements et les mécanismes qui guident leurs vie.

L’énergétique chinoise est une connaissance vieille de plusieurs milliers d’années et qui permet d’anticiper le mouvement naturel des choses et de pouvoir agir pour conserver un équilibre.

Cela s’utilise sur la santé, dans les relations, dans la gestion du temps, sur tout ce qui est en mouvement.

Aujourd’hui, j’ai crée un site sur lequel je résume des livres en hypnose pour fournir des connaissances aux personnes qui souhaitent découvrir ou alors développer leurs connaissances en hypnose et en communication.

Finalement, lorsqu’une personne comprend que sa communication est intimement liée à sa qualité de vie, et qu’elle peut opérer des changements profonds à l’aide de celle ci.

Lorsqu’une personne développe son regard sur les choses, afin de comprendre quelles sont les mouvements qui animent sa vie et comment faire en sorte d’avoir un impact sur ces mouvements, pour se réaliser et atteindre ses objectifs.

Lorsqu’une personne connaît son corps au point de pouvoir adapter son alimentation et son exercice physique pour jouir un maximum de sa vie.

Lorsqu’une personne saisit que le monde qu’elle perçoit est une histoire qu’elle se raconte, et que la manière dont elle décrit cette histoire conditionne le potentiel qu’elle renferme.

Lorsqu’une personne remarque que son imagination est au cœur même de sa vie, et que le rêve est une dimension d’elle même qui a un impact tout aussi réel que notre monde de tous les jours,
Alors j’espère, que cette personne pourra aimer autant qu’elle le pourra, et répandre derrière elle des graines qui germeront après son passage.

Merci pour votre lecture, retrouvez le site internet dédié à mon activité sur http://maximilien-carlier.com