En France, les disciplines classiques comme la psychothérapie ou la psychanalyse sont les plus connues. Il arrive fréquemment qu’elles durent plusieurs années. A l’opposé, on retrouve les thérapies brèves dont la plus connue est l’hypnose ericksnonienne. Comment l’hypnothérapie peut prétendre aider en seulement quelques consultations ? Une des réponses se trouve du côté de l’inconscient.

L’hypnose, est-ce que ça marche vraiment ?

Soyons clair et direct, OUI ça fonctionne très bien.

Une des preuves les plus étonnantes est que des opérations sous hypnose se font de plus en plus. Pendant la chirurgie, soit le patient est anesthésié  totalement avec l’hypnose, soit en combinant les effets de la transe à certaines molécules anesthésiantes. Dans ce deuxième cas, il est donc possible de réduire fortement les doses employées et de faciliter le réveil après l’opération.

Même si en France la réputation de l’hypnose en tant que discipline thérapeutique est encore à faire, aux Etats-Unis c’est une thérapie connu et reconnue. D’ailleurs la PNL, qui est très utilisée en France, s’est inspirée entre autre de l’hypnose et surtout de Milton Erickson.

Concrètement, en cabinet il est possible de travailler sur plusieurs pans de votre vie : les comportements, les émotions, la douleur, les phobies, le stress, la confiance en soi etc. Comme évoqué, c’est une thérapie brève, le nombre de rendez-vous est donc limité. On constate une moyenne entre 4 et 6.

Une histoire de durée, vraiment ?

Il est toujours étonnant de se dire qu’en hypnose on peut régler un problème en quelques rendez-vous alors que nous sommes habitués à entendre que les thérapies classiques durent plusieurs mois voir plusieurs années.

Il est fréquent de voir en consultation des personnes qui se sont bagarrées avec leur problème une bonne partie de leur vie.

Pourquoi une telle différence ?

L’hypnose thérapeutique ne résout pas tout, même si elle a une très grande efficacité dans de très nombreux domaines de la vie quotidienne.

Ce qui fait la différence avec beaucoup d’autres disciplines, c’est que l’hypnose fait travailler le client directement avec son subconscient. Grâce à la relation de confiance avec l’hypnotiseur, l’état de conscience modifié s’installe au fil de la séance. Il permet d’accéder à vos fonctionnements internes, inaccessibles dans l’état normal.

En ayant accès au delà de la conscience, aux fonctionnements hors de contrôle habituellement, le travail devient plus rapide et plus facile.

Pour faire une analogie, vous avez déjà réussi à réparer une voiture sans ouvrir le capot ?

Richard Bandler disait avec confiance « il est plus facile de se débarrasser d’une phobie en 5 minutes qu’en 5 ans ».

C’est donc le principal atout de l’hypnose. Elle va au cœur du problème pour aller « réparer » là ou ça fonctionne mal, à des niveaux inconscients.

Dans le cabinet d’hypnose de l’Oise, on constate en moyenne une thérapie de 3 à 6 séances.

Les limites de l’hypnothérapie

C’est une pratique orientée solution. Avec ce type d’accompagnement on ne cherche pas particulièrement à comprendre le passé. Il arrive que la compréhension se fasse d’elle même par le client, mais ce n’est pas un but recherché.

Les hypnologues ne traitent pas les maladies mentales. Dans ce cas, les patients sont re-dirigés vers les psychiatres. D’autres part, n’étant pas médecin, il n’y aura pas de diagnostic ni de prescription de médicament.

Une thérapie brève parmi d’autres

L’hypnose n’est pas la seule discipline a revendiqué un nombre de séances limités. De nombreuses disciplines viennent des Etats-Unis et beaucoup d’entre elles de l’écoles de Palo Alto.

La PNL

Même si en France elle est beaucoup utilisée dans le domaine du marketing, de la publicité et du commerce, la PNL est une discipline de coaching et d’accompagnement à la base. Elle est proche de l’hypnose moderne même si elle n’utilise pas l’état hypnotique à proprement parler.

Elle a été inventé par J. Grinder et R. Bandler grâce à l’étude du travail du Dr. Milton Erickson, Fritz Perls et Virginia Satir. A l’époque, ces trois thérapeutes faisaient parties des plus renommés et avaient des résultats incroyables.

En France, on retrouve la PNL principalement dans le coaching. L’utilisation purement thérapeutique est assez rare dans notre pays.

EMDR et Ritmo

Il s’agit de deux disciplines voisines qui traitent les traumatismes par un retraitement de l’information en utilisant les mouvements oculaires et le tapping (tapotements sur certaines zones du corps).

Grâce à ces techniques, les personnes qui ont vécu un traumatisme peuvent retrouver une vie normale rapidement.

Ces deux disciplines sont très efficaces et l’EMDR est depuis peu reconnu par l’OMS (organisme mondial pour la santé).

La systémique

Elle est utile dans les groupes car elle étudie les fonctionnements inter-personnels. Elle est très efficace pour les problèmes familiaux et pour les entreprises.

Et si je testai

Il serait possible d’argumenter des heures en faveur de l’hypnothérapie, tout comme certains serait capable aussi de plaider en sa défaveur. L’hypnose thérapeutique a aussi des détracteurs, comme elle a de nombreux partisans.

Ce qui fait la différence, c’est le choix du praticien ! Il est indispensable de trouver un thérapeute en hypnose ericksonienne qui réunit les 2 critères suivants : il doit vous correspondre (relation de confiance) et il doit avoir une pratique solide.

Il doit vous correspondre car vous allez lui confier des choses dont nous n’avez peut-être jamais parler. Vous devez le sentir solide et avoir confiance en lui.

Sa pratique doit être solide  sur le plan technique. La technique doit être bonne pour être efficace. Ainsi, la thérapie reste brève.

Enfin, la position basse est de rigueur. En hypnothérapie, on est convaincu que c’est le client qui fait le changement. L’hypnothérapeute n’est là que pour aider et accompagner.

Dans la partie blog de ce site, vous trouverez des informations pour trouver un hypnothérapeute sérieux et savoir comment se déroule une séance dans le cabinet de l’Oise.

Etes-vous réceptif ?

De nombreuses personnes se demandent si elles sont réceptives à l’hypnose.

La réponse est OUI.

L’hypnose en cabinet est totalement différente de ce que l’on voit à la télévision. En fait, il existe des dizaines de façon de mettre une personne en transe hypnotique. Il y en a toujours au moins une qui convient.

Si l’hypnotiseur n’y arrive pas, alors changez et gardez espoir. C’est soit qu’il ne vous correspond pas, soit qu’il est mauvais. N’ayons pas peur des mots.

Une nouvelle analogie pour mieux comprendre pourquoi tout le monde est réceptif.

A votre avis, est-ce que tout le monde est réceptif au cinéma ? La réponse est probablement OUI mais cela dépend de la personne qui vous accompagne et du type de film que vous regardez. Tout le monde ne sera pas réceptif au même film. Pour l’hypnose, c’est exactement pareil.

Prendre le risque de tester

Le mieux est tout simplement de tester et de voir. C’est l’occasion de tester à la fois l’hypnothérapie et de voir si l’hypnotiseur que vous avez vu vous convient.

Pas de stress ! Gardez confiance, l’hypnothérapeute ne pourra vous faire faire que ce que vous voulez bien faire. Il n’y a aucun risque à tester. Le seul risque c’est de perdre une heure de son temps et le prix de la consultation.